-

 Flux RSS

Coronavirus : éducation à la santé

Vous êtes ici

Ecouter

Introduction

Cette fiche a plusieurs objectifs :

- indiquer des ressources d'informations fiables sur le virus et son épidémie par l'intermédiaire du site de la Cité de la Santé ;

- proposer des pistes pédagogiques générales en sciences et en éducation à la santé en lien avec ces sujets ;

- expliquer en quoi certains aspects de ces questions peuvent avoir une résonance particulière pour des élèves malades.

 

BEP (Besoins Educatifs Particuliers)

Les répercussions des maladies sur la scolarisation peuvent entraîner des besoins éducatifs particuliers (BEP). Pour l'école, il s'agit en premier lieu de faciliter l'accès aux apprentissages de tous les élèves, en mettant en œuvre des pratiques bénéfiques à tous (Voir les fiches de la rubrique jaune "Rendre l'école accessible"). Mais pour certains jeunes, des aménagements spécifiques doivent être réalisés, concernant la vie scolaire et/ou les temps de classe. Il s’agit de leur permettre d'apprendre au mieux de leurs capacités, dans un contexte favorable et grâce à des adaptations pédagogiques individuelles ou au sein de petits groupes.



S'informer

S'informer sur la santé en général

En accès libre et gratuit, la Cité de la santé est un centre de ressources documentaires et un lieu d’accueil, d’information et de rencontres situé au cœur de la bibliothèque des sciences et de l’industrie (BSI) à Paris. 

Si vous avez besoin d'un conseil santé, si vous êtes à la recherche d'informations médicales, si vous souhaitez être acteur de votre santé, vous pouvez trouver des réponses à vos préoccupations. La Cité de la santé s'adresse aux jeunes et aux adultes (enseignants, parents…), mais ce n’est ni un lieu de soins, ni un lieu de diagnostic.

En outre, la Cité de la santé propose un service de réponses en ligne : "Questions-santé”. Via ce service en ligne, bibliothécaires et documentalistes, avec le concours de partenaires, médecins, associations ou réseaux de santé, répondent aux questions dans un délai de 72 heures, du mardi au samedi. Vous pouvez poser des questions sur tous les domaines de santé suivants :

- Les questions de santé et de prévention

- Les enjeux de santé publique

- Les évolutions des connaissances médicales

- Les pathologies et leurs thérapeutiques

- Les handicaps physiques et mentaux : de leur prévention à leur prise en charge

- Les droits aux soins, la prise en charge et les procédures.

Lien vers la page pour poser une question

 

Adresse de la Cité de la santé : 

Cité de la santé

Bibliothèque - Cité des sciences et de l'industrie

30, avenue Corentin Cariou

75019 Paris

Tél : 01 40 05 76 84

citedelasante(at)universcience.fr

La Cité de la santé est ouverte du mardi au dimanche de 12h à 18h45, elle est fermée le lundi.



S'informer sur le coronavirus

La flambée épidémique de Coronavirus 19 dans le monde fait naître de multiples interrogations. Le site de la Cité de la Santé présente un dossier documentaire intitulé : " Focus sur le coronavirus " dans lequel des éléments de réponse sont proposés à travers une sélection de sites, de dossiers et de services de réponses en ligne, d’institutions françaises et internationales. 

 

Aborder la question du coronavirus avec les élèves

Aborder la question du coronavirus avec des élèves ne va pas de soi. C'est un thème qui peut susciter de l'anxiété et de la tristesse, chez les adultes comme chez les enfants et les adolescents. Pour les plus jeunes, il est compliqué d'assimiler les informations issues de la télévision, d'Internet ou entendues lors de conversations dans leur entourage. Le rôle de l'école, afin de les sécuriser, est de les informer et de les instruire, selon des modalités pédagogiques prenant en compte ce climat inquiétant, d'autant que certains élèves peuvent avoir été confrontés à la maladie ou à un décès dans leur entourage.

 

Instaurer un climat d'écoute bienveillant

Il s'agit de faire en sorte que les élèves puissent se sentir libres de parler et de poser des questions, de ne pas minimiser leurs inquiétudes et de ne pas les ignorer. Si les élèves n'abordent pas la question du coronavirus, il n'est pas forcément nécessaire d'en parler directement. Cependant, dans la mesure où les règles d'hygiène collectives et individuelles sont traitées, elles conduisent généralement à des questions ou des remarques sur l'épidémie. En fonction de l'âge, on peut s'appuyer sur le dessin pour comprendre les représentations que les élèves se font de la maladie et des mesures d'hygiène. C'est important de connaître leurs conceptions initiales, pour envisager des activités pédagogiques, qui, avec des élèves jeunes, ne peuvent pas s'envisager à distance sur ce type de sujets. Il s'agit en effet de pouvoir interagir avec eux, de les accompagner, de ne pas les laisser seuls face au stress qui peut les envahir.

 

Évoquer  la situation d’une façon adaptée à l'âge des élèves

C'est un droit pour les enfants et les adolescents d’être informés de ce qui se passe dans le monde. On doit toutefois les protéger de la détresse. Il s'agit donc d'employer un vocabulaire adapté et là encore d'être attentif aux réactions et sensible au niveau d’anxiété provoqué.

On peut s'appuyer sur le dossier Coronavirus de la plate-forme Lumni. 

Pour les plus grands, il est intéressant d'aborder la question des fake news (fausses informations) qui circulent en ligne et leur présenter les sites web fiables  d'organisations françaises et internationales : Institut Pasteur, Inserm, UNICEF, Organisation mondiale de la Santé...

 

Rassurer les élèves

Les enfants ne sont pas toujours capables de distinguer les images qu’ils voient à l’écran et leur propre réalité. Cela peut les conduire à penser qu’ils sont confrontés à un danger imminent. L'école constitue un cadre sécurisant par la régularité de ses horaires, par la stabilité de l'emploi du temps, par la pérennisation de rituels. On peut rappeler aux élèves qu’ils courent peu de risques d’attraper la maladie, que la plupart des personnes infectées ne sont pas dans un état grave et que beaucoup d’adultes travaillent sans relâche pour les protéger ainsi que leur entourage. Ce qui est également rassurant, c'est d'être acteur de la lutte contre l'épidémie et de participer à l'effort collectif en suivant les règles au bénéfice de soi-même et des autres. Il est utile de présenter des exemples de solidarité et d'entraide développés par des jeunes, des bénévoles et des efforts déployés par les professionnels assurant les activités de première nécessité, par les soignants et par les scientifiques pour enrayer l’épidémie et protéger la communauté. Voir par exemple :

Covid-19 : les premières actions de la Fondation de France sur le terrain

Comment les imprimantes 3D aident à lutter contre le virus ?

 

S'assurer qu'aucun élève n’est victime ou auteur de stigmatisation

L’épidémie de coronavirus provoque des actes de discrimination si bien qu’il est important de s'assurer qu'aucun élève n’est ni victime ni auteur de harcèlement.

Il est important de rappeler que tout le monde doit pouvoir se sentir en sécurité à l’école, que le harcèlement est inacceptable, et que, quelles que soient les circonstances, l'on doit tous faire preuve de solidarité les uns envers les autres.

Voir le site Non au harcèlement

 

Être attentif aux sentiments de détresse de certains élèves et alerter les parents et les partenaires de santé

Essayez de repérer le niveau d’anxiété des élèves les plus vulnérables en étant attentif à leur langage corporel, au ton de leur voix et à leur respiration. Si certains d'entre eux semblent dépassés par le sujet : agités, agressifs ou en retrait, ou posant de multiples questions à répétition, il est utile selon les cas, d'informer les parents, le médecin, l'infirmière ou le psychologue scolaire.

Les élèves ayant une maladie chronique et se sachant fragiles par rapport aux infections peuvent être inquiets. Outre la vigilance particulière à mettre en œuvre à leur égard, on trouvera des adaptations répondant à leurs besoins éducatifs particuliers dans les différentes fiches « Tous à l'école » mises en lien dans la suite du texte.

 

Enseigner à des élèves confrontés à la mort

Ce qui se rapporte à la mort est source d'angoisse, en particulier chez les enfants, puisqu'ils ont du mal à se faire une idée de ce qui se passe réellement. Comment leur parler de la mort ? Comment les accompagner au mieux quand ils ont à faire le deuil d'un proche ? Comment aborder ces questions délicates à l'école ? Voir la fiche Mort : enseigner à des jeunes confrontés à la mort.

 

Quels apprentissages autour du coronavirus ?

Sciences

Plus que jamais pour se protéger et protéger les autres, il est très important de connaître, de comprendre et de respecter l'hygiène des mains et l'hygiène respiratoire. En outre, faire acquérir aux élèves de bonnes habitudes d’hygiène permet de lutter contre toutes les infections microbiennes, notamment les infections saisonnières (rhino-pharyngites, otites, bronchites, gastro-entérites…) responsables d’un absentéisme scolaire important dans les petites classes.

Pour les élèves malades, les enjeux de l’hygiène collective peuvent être majorés, quel que soit leur âge, du fait de la plus grande vulnérabilité aux infections de certains d’entre eux.

Voir la fiche  Hygiène générale et coronavirus et les  Informations concernant le nouveau coronavirus Covid-19 sur le site européen e-bug, où sont présentées des séquences pédagogiques.

 

Education à la santé

L’éducation à la santé à l’école contribue pour les élèves, à l’acquisition progressive de connaissances et de compétences qui leur permettront de réaliser des choix éclairés et responsables en matière de santé. Si elle concerne tout élève, elle peut présenter des enjeux particuliers pour les jeunes souffrant de maladies chroniques.

L’éducation à la santé n’est pas une discipline scolaire. Elle s’appuie sur des activités qui peuvent s’inscrire dans de nombreuses disciplines : sciences, activités d’expression / orale, écrite, artistique, éducation civique… Du fait de ses exigences spécifiques concernant la prévention, la responsabilité, le respect individuel et social, elle rejoint les objectifs d’éducation à la citoyenneté. 

Voir la fiche : Education à la santé.

Dans la conception de la santé en tant qu'un "état complet de bien-être mental, physique et social" (Organisation Mondiale de la Santé) et selon la Charte d'Ottawa (1986) concernant la promotion de la santé, le développement des compétences psychosociales des élèves est incontournable. Il peut s'appuyer sur un travail pédagogique à propos des émotions (Voir la fiche Émotions) et les contes et activités théâtrales constituent également des supports intéressants (Voir les fiches Contes et  Activités théâtrales). 

 

Pour aller plus loin : différentes ressources sur la thématique "Comment parler du coronavirus aux enfants "

Ressources à destination des adultes

Unicef : Comment parler à votre enfant de la maladie à coronavirus-covid-19

8 conseils pour vous aider à rassurer et à protéger vos enfants (lecture).

Le Monde : Comment parler du coronavirus aux plus jeunes

L’épidémie de Covid-19 est désormais présente dans les conversations et l’imaginaire des enfants et des adolescents, comme dans ceux des parents. Comment en parler aux plus jeunes ? Comment trouver les mots justes, sans dramatiser ni minimiser ? (lecture).

Revue Parents : Coronavirus : comment parler de l’épidémie aux enfants

L’épidémie de coronavirus Covid-19 a pris un nouveau tournant en Europe, et fait la Une de l’actualité. Dès lors, plusieurs questions se posent pour les parents : comment en parler à son enfant ? Comment trouver les mots justes, sans dramatiser ni minimiser ? Avant 7 ans, de 8 à 15 ans, quand un camarade est touché… Le point avec Florence Millot, psychologue pour enfants et adolescents (lecture).

France Inter : Comment parler aux tout-petits

Enfants de moins de 6 ans : comment leur parler de certains sujets quand on est parents, grands-parents, frères, sœurs, professionnels de la petite enfance et de l’école maternelle… (émission audio).

Site de la Mairie de Bruges : Parler du coronavirus aux enfants

Comment éviter deux principales erreurs : minimiser ou dresser un tableau trop anxiogène (lecture).



Supports à destination des enfants

France Culture : Coronavirus : comment l'expliquer aux enfants

Entretien avec Elsa Maudet, journaliste à Libération et co-fondatrice du P’tit Libé, un journal en ligne destiné aux 7-12 ans qui a sorti deux numéros spéciaux et propose un récapitulatif spécial coronavirus en accès libre.

Journal des enfants : Les virus

Mise à disposition gratuite du dossier sur "Les virus" ainsi que le supplément et le corrigé qui l'accompagnent.

Hôpital public de Liège : Le covid-19 expliqué aux enfants

Un livret de 8 pages à télécharger gratuitement.

Site d'une illustratrice de Montréal : Le coronavirus c'est quoi ?

Une affiche à télécharger gratuitement.

France Inter : Le coronavirus expliqué par mon pédopsychiatre

Votre enfant par exemple fait du bruit dès qu'on parle du coronavirus. Il manifeste de l'inquiétude, voire de l'angoisse. Voilà une aide pour lui apporter des réponses et du soutien. L’album Pas le coronavirus ! a été conçu pour être lu sur smartphone, tablette ou ordinateur par les parents à leur enfant afin de l’aider à comprendre, pour le soutenir face à cette épidémie et pour lui montrer les conséquences qui en découlent pour lui. Vous pouvez télécharger l'album en version Web ou en version haute définition pour lecture sur vos smartphones et tablettes. (livret en ligne pour enfants).

 

Récapitulatif des points principaux

- Du fait de la multiplicité des sources d'information sur le coronavirus, il est important de s'informer sur des sites fiables et d'apprendre aux élèves à lutter contre les fake news.

- Informer les élèves à propos de l'épidémie de coronavirus et des mesures d'hygiène signifie les conduire à en comprendre certains enjeux. C'est à cette condition qu'ils pourront réellement s'approprier des comportements bénéfiques à leur santé et à celle des autres.

- Cette information doit s'adapter à l'âge des élèves, en rapport avec leurs capacités cognitives mais aussi en lien avec leurs capacités à affronter le stress.

- L'éducation à la santé s'appuyant sur les sciences et le développement de compétences psychosociales peut être une des réponses de l'école à ces différents besoins.  

25/05/2020


 

S'informer sur les maladies et leurs conséquences 
Liens 

Cité de la santé :  lieu d’accueil, d’information et de rencontres situé au cœur de la bibliothèque des sciences et de l’industrie (BSI) à Paris

Focus sur le coronavirus : dossier documentaire du site de la Cité de la Santé

Coronavirus : dossier de la plate-forme Lumni à destination des élèves

Bulletin Officiel du 18 septembre 2003 concernant les enfants et adolescents atteints de troubles de santé et le Projet d'accueil individualisé PAI.

Le Plan d’Accompagnement Personnalisé

Circulaire n° 2015-016 du 22 janvier 2015 (BOEN n°5 du 29-01-2015)

Annuaire MDPH

Circulaire n° 2015-129 du 21-8-2015 : Unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis), dispositifs pour la scolarisation des élèves en situation de handicap dans le premier et le second degrés.

Création et organisation d'unités d'enseignement dans les établissements et services médico-sociaux ou de santé : arrêté du 2-4-2009 - J.O. du 8-4-2009

Circulaire n° 2017-084 du 3-5-2017 : Missions et activités des personnels chargés de l'accompagnement des élèves en situation de handicap.

ORNA L'Observatoire national des ressources numériques adaptées recense des ressources numériques utilisables par des professeurs non spécialisés confrontés à la scolarisation d'élèves en situation de handicap (logiciels, applications tablettes, matériels, sites internet, cédéroms, DVD-Rom, bibliothèques numériques.

Vivre avec une maladie rare : aides et prestations pour les personnes atteintes de maladies rares et leurs proches (aidants familiaux/proches aidants) : Ce Cahier Orphanet est un document qui a pour objectif d’informer les malades atteints de maladies rares ainsi que leurs proches de leurs droits et de les guider dans le système de soins.

Guide pour scolariser les élèves en situation de handicap. Guide élaboré par le Ministère de l'Éducation nationale

D'autres informations peuvent être obtenues par le n° Azur de la ligne « Aide Handicap Ecole » au 08 10 55 55 00.

Loi du 11 février 2005 sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

(voir en particulier l'Article 19)